De la faculté de droit à l’ordre des avocats

Il va de soi que la maîtrise du droit est indispensable pour réussir dans le métier. Un avocat reste avant tout un juriste. Pour pouvoir suivre une formation dans une école d’avocat, il lui faudra d’abord passer par la faculté de droit. De brillants avocats sortent des universités les plus prestigieuses. À l’issue de sa formation, il obtiendra une autorisation de pratiquer.

Mais entrer dans l’ordre des Barreaux est encore une autre question. À la fin de la formation, les avocats choisissent souvent la spécialisation. C’est souvent le meilleur moyen pour développer son cabinet, en se concentrant dans un domaine où l’on s’assure de recevoir une renommée. Le droit des affaires est une matière très prisée par les néophytes.

C’est un droit qui régit les activités d’entreprise et économiques. Il se divise en plusieurs branches. Le droit commercial en constitue l’une des principales bases. Ce sont des règles qui diffèrent très largement du droit civil. Ses principes et mécanismes répondent aux nécessités du commerce tel que la rapidité et la rentabilité. Mais l’avocat est un allié précieux pour le simple civil lésé dans ses droits et pour le salarié victime d’un abus au sein de l’entreprise.

Plutôt conseil avisé plutôt que solution contentieuse

L’Avocat moderne concentre plus ses efforts dans les conseils et les avis plutôt que passer vers la solution contentieuse. Il donne des conseils sur un point de droit dans n’importe quelle matière entrant dans ses compétences. Même en cas de spécialisation, en étant un juriste accompli, il peut donner des éclaircissements sur une autre discipline juridique.

Sa profession le soumet à plusieurs obligations déontologiques. Il est tenu d’une obligation de loyauté et ne doit pas travailler en même temps donc pour la partie adverse ou la concurrence. Son code d’éthique professionnelle l’oblige également à informer constamment son client de l’état de son dossier. Mais la plaidoirie demeure la fonction traditionnelle de l’Avocat. Il défend le justiciable qui éprouve en général la difficulté de se défendre correctement face à l’autre partie et devant le juge.

Pour cela il met tout en œuvre pour que la partie qu’il défend obtienne gain de cause. Cela peut aller de la simple directive à l’étude de tout un système juridique pour trouver la faille. Que ce soit en droit de la famille, en droit administratif, il assiste et dirige la rédaction (ou rédige lui-même) des actes juridiques importants. À vrai dire, l’avocat agit même dans les domaines extrajudiciaires comme la négociation d’un contrat de partenariat.